Élysée Services
81 Avenue des Pyrénées
31600 MURET
Tél. 05 34 63 78 50
Fax : 05 61 41 24 29
cabinet@sodevex.fr






    EN SAVOIR PLUS >  FICHES-EXPERT

  Compte et dépôt à terme

Les établissements financiers proposent une large gamme de placements, dits « sécuritaires », garantissant le capital investi, et parmi ces produits le compte à terme (CAT).
Concrètement, il s'agit d'un prêt d'argent consenti à un organisme financier, pour une durée généralement fixe, qui, en échange de l'immobilisation des sommes, rémunère l'épargnant ou l'investisseur à un taux d'intérêt et pour une durée déterminés à l'avance. Ainsi, le capital est garanti et, dès le départ, le rendement de l'épargne est connu, ce qui peut présenter un sérieux avantage dans le contexte actuel des marchés.

haut de page

Un taux de rémunération et une durée fixés à l'avance

Le CAT est un compte rémunéré et sécurisé, ouvert auprès d'un établissement financier, sur lequel les sommes sont déposées pour une durée, en principe, fixée à la souscription, selon un taux d'intérêt connu et convenu à l'avance.
En principe, les sommes déposées sont indisponibles pendant une certaine durée allant de 1mois à 5 ans. Généralement, plus la période d'indisponibilité est longue plus le taux de rémunération sera élevé.

Ce taux de rémunération est déterminé en fonction de plusieurs paramètres :
- le montant des sommes placées ;
- la durée du placement ;
- le taux Euribor (taux à court terme).

Précision la banque prélève sur ce taux des frais allant généralement de 0,2 à 0,5 %.

En pratique de nombreuses banques proposent des produits standardisés imposant un montant minimal de dépôt et des durées fixes. Mais il est toujours possible de négocier ces différents éléments.

Deux types de compte à terme sont commercialisés :
- le compte à terme classique (la durée et le taux du placement sont fixés lors de son ouverture) ;
- le compte à terme à taux progressif (la durée n'est pas fixée à l'avance, plus le capital est laissé longtemps sur le compte, plus sa rémunération est élevée).

haut de page

Un fonctionnement rigide

Le versement sur un compte à terme se fait en une seule fois à la souscription, sans possibilité de dépôt ultérieur (la seule possibilité étant d'ouvrir un autre compte).
Les intérêts sont en principe versés au titulaire à la date d'échéance du compte à terme. Mais cette date peut varier en fonction de la durée du placement :
- pour un placement inférieur ou égal à 1 an, les intérêts sont payés au titulaire du compte lors du remboursement des fonds par la banque ;
- pour un placement supérieur à 1 an, les intérêts sont déposés périodiquement (mensuellement, trimestriellement ou semestriellement) ou à l'échéance en même temps que le remboursement du capital.
Attention ! Lorsque le titulaire du compte retire son argent plus tôt que prévu, l'organisme financier applique des pénalités sur les intérêts dus.

haut de page

Un assouplissement à connaître

D'où parfois l'intérêt d'opter pour un compte à taux progressif, plus souple d'utilisation. Il permet de choisir un engagement de durée mensuel, trimestriel, semestriel, ou annuel. À l'issue de chaque période, les fonds peuvent être retirés sans pénalités, ou le compte peut être prolongé. Et lorsque l'épargnant ou l'investisseur s'engage sur une nouvelle période, il bénéficie d'un taux bonifié par rapport au précédent pour récompenser sa fidélité.

haut de page

Un régime fiscal classique

Comme pour la majorité des placements financiers, les gains perçus sur un CAT sont soumis à l'impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux l'année de leur perception. En principe, les intérêts sont donc imposés au barème progressif de l'impôt sur le revenu, mais ils peuvent être soumis sur option au prélèvement libératoire de 18 % (option à exercer au plus tard lors de l'encaissement des revenus). Dès que le taux marginal d'un contribuable est supérieur à 14 %, il faut se demander s'il n'a pas intérêt à opter pour le prélèvement libératoire au vu de sa situation personnelle. Quelle que soit l'option choisie, il faut ajouter à cette imposition 12,1 % de prélèvements sociaux depuis le 1er janvier 2009 (11 % auparavant).

À savoir lorsque les intérêts sont soumis au barème progressif de l'impôt sur le revenu, une partie de la CSG (5,8 %) est déductible du revenu imposable de l'année de son paiement. A contrario, cette fraction de CSG n'est pas déductible lorsqu'ils sont soumis au prélèvement libératoire.

Le solde des comptes à terme doit être déclaré à l'ISF.

À noter pour les professionnels soumis à l'impôt sur les sociétés : les intérêts perçus sont inclus dans le bénéfice imposable et soumis à l'impôt sur les sociétés dans les conditions de droit commun.

haut de page

Le calcul des intérêts du CAT

La rémunération du compte à terme peut être calculée sur la base d'intérêts simples ou composés, en prenant en compte le nombre de jours réels de blocage. Ainsi, les intérêts courent du jour du placement au jour qui précède la date d'échéance.

Exemple pour un dépôt effectué le 27 juillet (date de valeur) et remboursé le 27 octobre, le calcul des intérêts se fait sur la période à partir du 27 juillet et s'arrête le 26 octobre.

Quelle est la différence entre les intérêts simples et composés ?
• Intérêts simples : seul le capital initial est générateur de revenus. Ce mode de calcul concerne généralement les comptes à terme dont la durée de placement est inférieure ou égale à 1 an.
• Intérêts composés : ils ont pour effet de rendre productifs les intérêts dus en fin de période en générant d'autres intérêts au cours des périodes suivantes. Cette méthode est utilisée pour les placements dont la durée est supérieure à 1 an.

Exemple de CAT à taux fixe
Intérêts simples
Une banque propose un CAT à 4 % (taux annuel et intérêts simples) pour 10 000 € placés sur 3 mois, à partir du 1er mars 2009 jusqu'au 1er juin 2009.
Formule applicable : montant x taux x nombre de jours / 365
Intérêts obtenus : 10 000 x 0,04 x 92 / 365 = 100,82 €

Intérêts composés
Une banque propose un CAT à 4 % (taux annuel et intérêts composés) pour 10 000 € placés sur 24 mois, à partir du 1er janvier 2009 jusqu'au 1er janvier 2011.
Formule applicable : montant x (1 + taux)n
Intérêts obtenus : 10 000 x (1,04)2 = 10 816 €, soit 816 € d'intérêts

Pour quelles raisons choisir un CAT ?
Un compte à terme peut notamment être ouvert pour placer la trésorerie d'une entreprise sur une période courte, pour rémunérer une somme qui ne peut pas être investie tout de suite, ou encore dans l'attente d'une opportunité de placement.

haut de page

Comment composer avec les variations de taux ?

Le taux de rémunération d'un compte à terme varie d'un établissement bancaire à un autre, mais ils sont en partie fixés en fonction des taux monétaires (Euribor), qui après avoir connu une hausse fulgurante sont actuellement en baisse. Cette diminution des taux à court terme a pour effet de diminuer le rendement des comptes à terme.
Alors qu'il est conseillé de s'engager sur de courtes périodes lorsque les taux montent, il convient au contraire de placer sur des périodes plus longues lorsque ces taux baissent, pour profiter le plus longtemps possible d'un niveau de taux garanti, car les taux sur la période seront eux inférieurs. Ainsi, l'investisseur profite plus longtemps d'un niveau de taux garanti alors que le taux sur la période qui va suivre la souscription du compte sera inférieur. Mais attention, dès l'instant où les taux proposés sur un compte à terme sont inférieurs à ceux des livrets réglementés, le compte à terme ne constitue plus un placement intéressant pour les particuliers.

haut de page

Conseil

Précaution n° 1 : avant d'envisager de placer une somme sur un compte à terme, il faut être en mesure de déterminer avec précision la durée du placement, puisqu'il est pénalisant de sortir avant l'échéance. Toutefois, si un doute subsiste, il est préférable d'ouvrir plusieurs comptes afin, le cas échéant, de pouvoir récupérer une partie de l'épargne ou de la trésorerie avant le terme initial prévu, sans payer des pénalités sur la totalité de la somme placée. Lorsque l'épargnant ne connaît pas à l'avance la durée d'immobilisation de ses fonds, il peut opter pour un compte à terme à taux progressif ou des Sicav de trésorerie.
Précaution n° 2 : ne jamais hésiter à faire jouer la concurrence entre les banques pour obtenir un produit sur mesure. Le client signe un document qui matérialise son engagement : montant, durée, taux, modalités de remboursement des fonds avant l'échéance prévue et conditions de renouvellement ; tous ces éléments pouvant faire l'objet de discussion.
Précaution n° 3 : comparer les rémunérations offertes par les CAT et d'autres placements monétaires.

haut de page

Article du 05/02/2009 - © Copyright SID Presse - 2009




En savoir plus...

Report en arrière des déficits : notion de bénéfice d’imputation
10/05/2011
Le nouveau mode de calcul de la réduction Fillon
10/05/2011
L’augmentation des engagements des associés
10/05/2011
Trouvez de nouveaux clients grâce aux places de marché
10/05/2011
Le régime matrimonial de la participation aux acquêts
06/05/2011
Les fonds socialement responsables
09/02/2011
Le Mandat de protection future
09/02/2011
Utiliser les comparateurs pour faire connaître ses produits sur Internet
07/02/2011
Méfiez-vous des « renifleurs » !
07/02/2011
Fixation du loyer du bail commercial renouvelé
07/02/2011
Révision du loyer du bail commercial en cours
07/02/2011
Perte de la moitié du capital social
31/01/2011
Les sociétés coopératives ouvrières de production (Scop)
31/01/2011
La contre-visite médicale diligentée par un employeur
31/01/2011
Location de locaux professionnels et option à la TVA
31/01/2011
Investir dans les trackers
18/11/2010
Faut-il passer à la téléphonie sur IP ?
17/11/2010
La clause de réserve de propriété
17/11/2010
Précisions sur les modalités du droit individuel à la formation
17/11/2010
La déclaration européenne des services
17/11/2010
La taxe sur les véhicules de sociétés
15/11/2010
Le remboursement de la TVA payée au sein de l’Union européenne
10/11/2010
Le régime juridique de l'entrepreneur individuel à responsabilité limitée
12/10/2010
L’imposition de l’entrepreneur individuel à responsabilité limitée
12/10/2010
Recrutement d'un salarié : les règles juridiques à respecter
12/10/2010
Twitter : un outil pour l’entreprise ?
07/09/2010
Le reclassement à l’étranger d’un salarié licencié pour motif économique
07/09/2010
Apport en société d’une entreprise individuelle
07/09/2010
Ordres de Bourse : mode d’emploi
13/07/2010
Un iPad ? Pour quoi faire ?
13/07/2010
Le sort du bail commercial en cas de procédure collective du locataire
13/07/2010
La situation du salarié victime d’une inaptitude d’origine professionnelle
13/07/2010
Exonération des intérêts de retard : la technique de la mention expresse
12/07/2010
Contrats d’assurance-vie et ISF
22/06/2010
Maîtriser Windows 7
22/06/2010
La société en participation
21/06/2010
Portée d’une transaction
21/06/2010
Les modalités de décompte des effectifs d’une entreprise
18/06/2010
Exonération des cessions d’entreprise en fonction de leur valeur
18/06/2010
La réforme de la TVA immobilière
18/06/2010
Les rendements 2009 des contrats d'assurance-vie en euros
12/05/2010
Le point sur le « Cloud computing »
12/05/2010
Comment organiser la prise des congés payés d'été
12/05/2010
Quand y a-t-il harcèlement moral ?
12/05/2010
La clause de non-concurrence en droit commercial
12/05/2010
La déductibilité des frais d'acquisition de titres de sociétés soumises à l'IS
12/05/2010
Acheter des « mots-clés » pour booster son site internet
14/04/2010
La sous-location de locaux commerciaux
14/04/2010
Le rescrit social
14/04/2010
Réduction de capital et droits d'enregistrement
14/04/2010
Réduction d'impôt « Madelin »
14/04/2010
Comment référencer un site dans un moteur de recherche
28/01/2010
Déposer un nom de domaine
28/01/2010
Les avantages fiscaux de la holding de reprise
28/01/2010
La délégation de pouvoirs dans les sociétés
28/01/2010
La nouvelle procédure d'instruction des accidents du travail
28/01/2010
La publicité des comptes des associations et des fondations
21/01/2010
Mieux utiliser sa boîte aux lettres électronique
21/01/2010
La convention d'occupation précaire
08/01/2010
Combattre le stress au travail
07/01/2010
Le régime fiscal de la location en meublé
07/01/2010
Le nouveau statut de loueur en meublé professionnel
07/01/2010
Les fonds de dotation
05/01/2010
Le taux de participation à la formation continue
05/01/2010
Les nouvelles modalités du cumul emploi-retraite
21/07/2009
Maintien de la prévoyance d'entreprise au profit des ex-salariés
21/07/2009
Redressement fiscal et sursis de paiement
21/07/2009
Option des sociétés de capitaux à l'IR
21/07/2009
Pénalités de retard pour non-paiement d'une facture
21/07/2009
Mise en réserve des bénéfices d'une société par l'usufruitier
21/07/2009
Gérer une flotte de portables
21/07/2009
Report des congés payés d'un salarié malade
11/06/2009
Vérification de comptabilité et contrôle inopiné
11/06/2009
Linux : comment donner une nouvelle vie à un PC
12/05/2009
Information sur la santé et la sécurité au travail
07/04/2009
L'option pour le remboursement mensuel de la TVA
07/04/2009
L'assurance-vie, instrument de financement
07/04/2009
Soldes, liquidations, ventes au déballage : les nouvelles règles du jeu
07/04/2009
Le point sur les NetTops
07/04/2009
Réforme du droit des entreprises en difficulté
10/03/2009
Délais de paiement : la nouvelle règle du jeu
10/03/2009
La souscription au capital de SOFICA
10/03/2009
Compte et dépôt à terme
05/02/2009
Le point sur le SPAM
05/02/2009
Entreprises nouvelles et zones d'activité
12/01/2009
L'épargne solidaire
12/01/2009
Le point sur les virus informatiques
12/01/2009
L'obligation d'information des salariés sur les contrats d'assurance de groupe
11/12/2008
Déplafonnement du loyer du bail renouvelé
11/12/2008
Investissements locatifs dans le tourisme
11/12/2008
Les assistants électroniques anti-radars
11/12/2008
Quand la bureautique devient « écolo »
17/11/2008
Le droit de rétractation de l'acquéreur d'un bien immobilier
07/10/2008
Comment déterminer la convention collective de branche applicable à l'entreprise ?
04/09/2008
Cession d'actions : le délai pour procéder au rachat après un refus d'agrément
04/09/2008
Trouver un fichier en toute simplicité sur son PC
04/09/2008
Caution du dirigeant : les risques fiscaux
10/07/2008
Assurance-vie : une épargne toujours disponible ?
10/07/2008
Comment bien réagir face au fisc ?
12/06/2008
Gare à la durée du cautionnement souscrit par un dirigeant au profit de sa société
19/05/2008
Comment bien utiliser Google
19/05/2008




© 2009-2018 - Les Echos Publishing - mentions légales et RGPD